Un journal scolaire numérique : quelles utilisations ?

journal scolaire, journal d'école

Dossier spécial journal scolaire : 

La semaine dernière, nous évoquions les atouts pédagogiques de la rédaction d’un journal scolaire et nous en énumérions quelques usages (Pourquoi créer un journal scolaire ?).

Cette semaine, dans le cadre de notre dossier spécial journal scolaire Madmagz Edu, nous allons nous pencher un peu plus en profondeur sur les différentes utilisations d’un journal scolaire, leurs avantages et inconvénients respectifs, les bonnes pratiques attenantes, le tout illustré par de beaux exemples de journaux numériques qui peut-être vous inspirerons dans la rédaction du vôtre ! N’attendons pas davantage et commençons dès maintenant notre compilation !

Le journal : une présentation efficace et captivante des travaux scolaires

Que ce soit au primaire, au secondaire ou même dans les études supérieures, nombreux sont les livrables demandés à l’élève ou à l’étudiant, que ce soit des exposés sur des sujets précis, des rapports de stage d’observation en entreprise comme le stage obligatoire en classe de 3ème ou encore le fameux dossier TPE (travaux pratiques encadrés). L’élève doit alors faire face à deux grandes problématiques : celle du traitement du fond et celle de la mise en forme de ses travaux. Face à la traditionnelle suite de pages blanches dactylographiées et agraphées, l’option du journal ou magazine numériques ne tarde pas à asseoir ses nombreux avantages.

Une mise en page différenciante

Le journal numérique présente en effet une liste non négligeable de points forts. De prime abord, son originalité surprend et séduit, elle attire la bienveillance du lecteur ou du correcteur qui n’a plus l’impression de se livrer à une lecture fastidieuse d’un document austère mais au contraire de lire son périodique favori. La clarté de la présentation, la présence d’images et de zones de textes savamment disposées facilite la lecture et la compréhension du fond et dans le cas des journaux les plus habilement rédigés, une véritable homologie peut naître entre le fond et la forme, se soutenant l’un l’autre pour créer une véritable unité de sens du travail en question.

Attention toutefois à ne pas faire primer la forme sur le fond

Si le journal est un avantage de présentation conséquent, il convient de veiller à ne pas se reposer sur son aspect captivant au détriment du contenu du journal. Une belle présentation doit avant tout viser à mettre en valeur un contenu de qualité, et non à masquer un remplissage peu inspiré.

Travaux scolaires sous forme de journal : les bonnes pratiques

  • Les images sont un vrai plus dans un travail scolaire. Cependant, le choix iconographique ne doit pas être expédié en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Les photos et autres visuels ne doivent pas servir de remplissage mais de soutien au texte.
  • Si la créativité est la bienvenue lors de la rédaction d’un journal, les innovations graphiques trop audacieuses sont à éviter. En surchargeant le visuel, on risque de produire l’effet contraire à celui recherché. Simplicité, élégance et harmonie doivent être les maîtres mots du rédacteur lors de la mise en page.
  • Utiliser au maximum les possibilités offertes par le numérique : insérer des vidéos et des liens explicatifs permet de rendre le journal encore plus passionnant et permet de ponctuer la lecture de phases plus “ludiques”.
  • Inutile de préciser que, comme pour tout travail scolaire (ou journal !), le plagiat est à banir. Outre l’aléa moral que ce dernier représente, il expose l’élève ou l’étudiant à de graves sanctions, d’autant plus que des logiciels anti-plagiat comme Urkund permettent de déceler rapidement les travaux recopiés.

Exemples

Journal de l’école, Journal de classe ou journal du CDI : partage, coopération et émulation

De la même façon que, dans une entreprise, le journal interne permet de tenir informés les collaborateurs des projets et des grands axes d’évolution de la société, le journal de classe, le journal d’école ou du CDI a pour vocation de présenter les faits marquants et événements de la vie de l’établissement (tournois sportifs, projets éducatifs, sorties, journées portes ouvertes, nouveaux livres…) d’une manière organisée et agréable, visant à être lu par tous.

Un projet collectif, par les élèves, pour les élèves, avec leurs professeurs

Dans la liste des avantages d’un tel journal, commençons par les plus terre à terre : tenir les élèves au courant de l’actualité de leur établissement. Quel moyen plus efficace en effet, que de faire rédiger aux élèves, pour leurs camarades, les nouveautés de leur école ? Les élèves préfèrent sans nul doute s’informer avec une production de leurs camarades qu’avec des rapports produits par l’administration de l’établissement. Nous pouvons ajouter à cela les bénéfices induits par un travail en équipe : attention portée à l’autre, confrontation constructive de points de vue et de sensibilités… D’autant plus que les formes de coopération sont larges et chaque journal de classe ou d’école a une histoire et un mode de fonctionnement différents. La rédaction d’un journal implique la participation d’une multitude d’acteurs (professeurs, documentalistes…), dont les rôles ne sont pas préétablis mais varient et s’adaptent aux besoins de la rédaction . Dans la réalité, les rôles sont entremêlés, les générations se cotoient et s’entraident, ce qui fait de la rédaction d’un journal d’école une occasion rare d’échange intergénérationnel fructueux et constructif et de décloisonnement entre l’équipe pédagogique et les élèves.

Veiller à ce que chaque élève puisse contribuer

Afin de conserver une implication de tous, il est important de s’assurer que tous les élèves puissent apporter leur pierre à l’édifice et écrire un article sur un sujet ou sur un événement qui leur tient à coeur. Si le cœur de l’équipe rédactionnelle peut être constant, des contributeurs différents sont toujours un plus. L’avantage du journal numérique est qu’il permet l’expression d’un large panel de talent : la mise en page passionnera les plus férus d’arts plastiques, l’insertions de contenu multimédia sera l’oeuvre des élèves les plus connectés, les enfants extravertis se verront attribués la charge des interviews et des enquêtes sur le terrain.

Quelques conseils pratiques

  • Viser l’implication d’un maximum d’élèves
  • Encadrer la rédaction par un membre de l’équipe pédagogique (professeur, documentaliste) dans une optique de vérification et d’orientation des élèves.
  • Rendre le journal accessible à tous, en le mettant en ligne sur l’ENT par exemple ou en imprimant quelques exemplaires mis à disposition au CDI (d’où la relative nécessite de produire un journal numérique)
  • Viser une périodicité régulière, afin de fixer des échéances stables permettant aux élèves de développer une forme d’organisation efficace.

Exemples

Journal de voyage scolaire et journal international : échanges culturels, linguistiques & partage d’expériences

L’apprentissage à l’école et la formation de l’enfant ne passe pas uniquement par des leçons dispensées en classe. Il est des sujets qu’on ne peut véritablement appréhender que par l’expérience du terrain et de la vie. L’interculturalité, l’ouverture sur le monde et aux autres sont de ceux là. C’est pourquoi une année d’école c’est aussi des sorties, des visites, des échanges avec d’autres établissements (français ou internationaux) ou des voyages scolaires. Cependant, pour conférer toute sa valeur à ce type d’événement, il convient de faire réfléchir les élèves sur les expériences vécues et les leçons qu’ils en ont retirées, notamment par la rédaction d’un journal collectif. En effet, vivre une expérience constitue un apprentissage, mais réfléchir dessus, adopter un point de vue  rétrospectif et analytique permet d’en tirer toute la “substantifique moelle”. L’élève passe du statut d’observateur passif, déjà riche d’enseignements, à, celui d’analyste actif. Il revit sa sortie ou son voyage, y décèle de nouveaux éléments, compare et confronte sa vision à celle de ses camarades et fait peut-être évoluer sa position.

Journal de voyage ou journal international : une belle expérience mérite d’être narrée

Outre l’éclairage nouveau sur l’expérience vécue qu’apporte la rédaction d’un tel journal, comme nous l’évoquions ci-dessus, coucher son vécu sur le papier (ou sur son écran d’ordinateur !) permet de le pérenniser et de le partager. De plus, un journal de voyage ou un journal international, c’est une formidable occasion de manier la langue du pays visité ou de l’’établissement jumelé. C’est une occasion rare pour l’enfant de s’exprimer sur un sujet qui le passionne ou qui l’émeut dans une langue dont il fait l’apprentissage. Enfin, qui dit voyage dit échanges culturels et ouverture à l’altérité. L’élève cotoie des camarades d’autres cultures et s’enrichit à leur contact, fait montre de tolérance et de curiosité. L’éducation (ex-ducere), n’est ce pas avant tout “guider hors de”, “conduire en dehors”, s’ouvrir aux autres en somme ?

Une rédaction potentiellement délicate

Rédiger un journal de voyage ou un journal international est un projet riche de perspectives mais qui peut rapidement butter contre un nombre conséquent de pierres d’achoppement. Tout d’abord, un voyage, une sortie culturelle, fait naître chez chaque enfant un ressenti particulièrement subjectif. Contrairement aux autres formes de journaux cités plus haut, le contenu du journal de voyage, c’est de l’émotion, du vécu, du personnel. Trouver une voie médiane entre les points de vue de chacun n’est pas une mince affaire. Rédiger un journal international, c’est également se confronter à l’expérience du travail à distance et aux différences de méthodes. Un petit Allemand ne rédige et ne travaille pas de la même manière qu’un jeune français. Une collaboration outre-Atlantique, ce n’est pas pareil que coopérer avec son voisin de table.

Eviter ces écueils : quelques pistes

  • En ce qui concerne les difficultés inhérentes au travail à distance, le moyen le plus efficace est d’utiliser un outil de travail numérique qui permette facilement de collaborer sur un même document. Cela évite les va et viens successifs incessants entre établissements, chronophages et rébarbatifs.
  • Concernant les divergences de points de vue, une solution peut consister à faire travailler les élèves par petits groupe sur des événements particuliers (visite de tel monument…) réduire la taille du groupe permet de réduire les frictions.

 Exemples

La lecture de cet article vous a donné envie de tenter cette belle expérience qu’est la rédaction d’un journal scolaire ? N’attendez plus et lancez-vous ! Je crée mon journal scolaire

Pour télécharger notre Livre Blanc sur le journal scolaire, cliquez ici

Cet article vous a donné envie de commencer un journal ? Lancez-vous !

Bouton-créer-un-journal