Lutte contre le décrochage scolaire et pédagogie alternative – TransiMOOC

Compte-rendu des interventions de Muriel Epstein, présidente de Transapi, et Adeline Del Medico, enseignante Sciences Economiques et Sociales dans Académie de Créteil, sur la lutte contre le décrochage scolaire et pédagogie alternative. Etude de cas TransiMOOC.

Présentation de Transapi et du projet TransiMOOC par Muriel Epstein

 muriel-epstein

Muriel Epstein, présidente de Transapi, chercheuse et docteure en sociologie

 

Muriel Epstein nous présente Transapi, un projet d’apprentissage innovant des plus de 16 ans dont l’objectif est de rendre les jeunes acteurs de leur apprentissage, leur laisser l’espace pour innover et pour retrouver l’envie d’apprendre.

 « Tous les ados sont capables et ont envie d’apprendre si on leur laisse l’espace d’avoir envie »

Maxime de Transapi

 L’initiative Transapi naît d’un constat : on ne peut pas imposer d’avoir envie d’apprendre. Or, comment donner aux jeunes l’envie de s’investir dans leur apprentissage, d’innover et de travailler ensemble ?

« Le verbe lire ne supporte pas l’impératif. Aversion qu’il partage avec quelques autres : le verbe « aimer », le verbe « rêver »… »

Daniel Pennac, Comme un roman

Quelques données clés sur le décrochage scolaire.

Le décrochage devient officiel au bout de six mois ; durée d’absence à partir de laquelle l’élève est officiellement considéré comme « décrocheur ».

Cependant, de nombreux témoignages de personnes en situation de décrochage montre que le temps moyen de décrochage avant de retrouver une activité – retour au lycée, missions locales, écoles de la seconde chance – est d’environ 30 mois.

Le travail transversal : vers un apprentissage qui donne envie

Comment lutter contre le décrochage ?

  • Proposer un cadre qui puisse changer de la forme scolaire
  • Proposer un espace mixte socialement: plus y a de ségrégations, plus y a de risques de décrochages
  • Faire équipe au niveau des enseignants: monter des projets en équipes
  • Proposer plusieurs groupes d’inscriptions: les élèves décrochent souvent lorsqu’ils ne s’entendent pas avec leurs camarades. exemple: groupes de méthode, groupes sportifs etc.
  • Proposer des projets de court terme: le risque de décrochage se crée que l’élève ne se projette plus.

 Comment passer de l’apprentissage passif à la pédagogie active ?

Utiliser Internet pour réactualiser la pédagogie Freinet (introduction de l’imprimante au sein d’une classe trans-niveaux où l’on travaille sur le mode collaboratif) car grâce au web, tout le monde peut participer et proposer son savoir. L’introduction de la tablette par exemple, peut aider à rendre les élèves plus actifs et acteurs de leur apprentissage.

 TransiMOOC, un axe de mobilisation pour Transapi

 Avec TransiMOOC, Transapi a lancé le premier MOOC (Massive Online Open Course ou cours massif en ligne et ouvert) créé par et pour les jeunes.

Quelques données sur TransiMOOC:

  • 37 vidéos produites – 24 diffusées.
  • + de 200 jeunes producteurs de MOOC avec + de 800 inscrits.
  • 87% de MOOC suivis jusqu’au bout par les viewers.
  • 41% des personnes ayant visionné un MOOC affirme vouloir y participer eux-mêmes.

Etude de cas:

Retour sur un projet TransiMOOC dans une classe de Toulouse composée de 15 jeunes venant de milieux défavorisés et de 15 autres jeunes venant de milieux plus favorisés :

 Retour des 15 jeunes – milieux défavorisés: projet utile, très important et mobilisant; heureux d’avoir pu participer.

Retour des 15 jeunes – milieux favorisés: projet gadget, rigolo mais sans plus.

Retour d’expérience sur TransiMOOC – Adeline Del Medico

  Adeline Del Medico,

Adeline del Médico, enseignante Sciences Economiques et Sociales dans Académie de Créteil

Adeline del Médico nous parle du MOOC de révision pour le brevet réalisé dans le cadre de TransiMOOC avec sa classe de seconde.

L’objectif

Réaliser un MOOC,  un cours en ligne de révision pour le brevet, créé par et pour les jeunes tout en luttant contre le décrochage scolaire en les impliquant dans un projet dans lequel ils jouent un rôle à part entière.

 Le cadre

Deux séances de 2h, travail de groupes sur des biographies de personnages du XXème siècle. Projet lancé par les enseignants et introduit aux élèves en leur montrant des projets déjà réalisés.

Les outils

Crayons, feuilles de couleur, CDI et tablettes

Les réalisations

Groupes de 4 à 5 élèves; réalisation de petites vidéos de 2 à 5 minutes sur des personnages historiques du XXème siècle: récits chronologiques, interviews fictives de personnages clés etc. Les élèves ont été laissé libres des formats.

Les réactions des élèves

D’abord, quelques hésitations, questions sur les personnages choisis, « pourquoi aider les autres alors qu’on ne nous a pas aidé nous ? » puis les élèves se sont mis à travailler de façon très autonome avec leurs groupes en manifestant une forte envie de paraître professionnels, de montrer ce qu’ils étaient capables de faire par eux-mêmes.

 Les résultats

  • Les vidéos ont été ensuite mises en ligne sur le site TransiMOOC sur lequel collaboraient les projets de plusieurs classes et établissements.
  • Une expérience enrichissante car travail des cours de façon innovante & envie des enseignants de creuser l’apport des pédagogies actives pour rendre les élèves plus actifs.
  • 700 inscrits au MOOC

 Les points forts:

  • Mise en activité des jeunes
  • Responsabilisation
  • Appel à leurs connaissances et à leur créativité
  • Présence d’élèves absentéistes

Présentation PowerPoint de TransiMOOC