L’usage du numérique en EPS – Application EPS Running

L’apprentissage de l’effort est une notion capitale dans l’enseignement que l’on donne en EPS, que ce soit au collège ou au lycée. Elle prend forme à travers les nombreux sports proposés au cours de l’année, mais se fait principalement ressentir lors d’épreuves d’endurance comme la course à pied.

Cette discipline a ceci de particulier qu’elle demande non seulement une pratique rigoureuse et assidue, mais également une connaissance relativement importante de soi et de ses capacités. Dans l’enseignement classique, seuls les temps de passage permettent de se situer, ce qui pose parfois des problèmes de motivation chez les élèves. L’apport du numérique peut alors se révéler efficace, notamment avec l’utilisation de l’application EPS Running.

Celle-ci propose, en effet, de nombreuses informations en temps réel, comme des évaluations critériées et détaillées pour chaque coureur ou des jauges dynamiques pour suivre l’évolution de chacun.

Cet article vous est proposé par Madmagz.

Principe :

  • Relevé simplifié des temps de passage en un point unique de la piste
  • Regard sur exécution de la tâche
  • Retour d’information en deux temps :
    • immédiat (régularité)
    • post-épreuve (respect du contrat

Points-clés

  • Projet pédagogique : Les apports de l’application EPS Running dans l’enseignement de la course
  • Objectifs pédagogiques : Collaboration / Travail d’équipe, Responsabilisation / Autonomie, Valorisation du travail
  • Responsable du projet : Martial Pinkowski, professeur d’EPS et consultant numérique CANOPE
  • Établissement : Collège Les Pyramides, EVRY
  • Niveau scolaire : Collège
  • Matière : Éducation Physique et Sportive (EPS)
  • Outils et ressources numériques : Tablette, application EPS Running

Contexte et objectifs pédagogiques

Le principe d’une séance de course est le suivant :

Tout d’abord, les élèves se réunissent en binôme et se fixent chacun un “contrat”, c’est-à-dire des temps à respecter pour l’ensemble de la course mais aussi pour chaque tour. L’un des deux élèves commence alors à courir pendant que l’autre joue le rôle d’observateur. C’est à lui que revient la tâche de constater la performance tout en donnant des indications à l’élève pendant l’effort.

L’application permet alors plusieurs choses :

  • Un relevé simplifié des temps de passage
  • Une “matérialisation” de l’effort et du progrès via les informations conservées par l’application
  • Un retour d’information immédiat (permettant d’améliorer la régularité) et post-épreuve (le contrat a-t-il été respecté)

Ces quelques apports contribuent pour beaucoup dans la progression des élèves et, surtout, dans la vision qu’ils ont d’une discipline pour laquelle les objectifs pédagogiques sont parfois difficiles à identifier à cet âge. Il s’agit donc de donner du sens à la performance grâce à l’enregistrement de données permettant un réel suivi. Ce suivi permet alors de :

  • Réguler et gérer sa pratique de la course en fonction de ses aptitudes, de son ressenti et de la réalisation, ou non, de son “contrat”
  • Mettre en évidence et valoriser les progrès de l’élève
  • Responsabiliser les élèves en les rendant observateurs, mais également en leur donnant la possibilité d’influer sur la performance de leur camarade

Acteurs-clés du projet

  • Le professeur : Bien qu’une partie de ses responsabilités soient déléguées aux observateurs, cela n’en diminue pas son rôle pédagogique. Il doit, en effet, s’assurer que les informations données par l’application soient bien claires car c’est à partir de celles-ci que les coureurs orienteront leurs efforts. De même, le professeur aide les élèves à fixer leur contrat et matérialise en termes concret les conditions de la réussite.
  • Élèves : Dans cet exercice, les élèves ont une double responsabilité. Tout d’abord lorsqu’ils contractualisent leurs objectifs en prenant en compte leur ressenti, leur motivation. Puis lorsqu’ils sont observateurs et qu’ils “coachent”, en quelque sorte, leur camarade. Le fait de s’appuyer sur les mêmes outils que l’enseignant augmente un peu plus l’immersion.

Etapes-clés du projet

  • Avant la course : contractualisation des objectifs
  • Pendant la course : l’observateur régule, informant le coureur à chaque passage
  • Après la course : les élèves font le point leur ressenti et sur la réalisation du contrat. Ils consultent également les différentes informations disponibles et en déduisent leurs objectifs pour la prochaine fois
  • En dehors de la leçon : transmission des valeurs relevées

Analyse et résultats

Les résultats de l’application du numérique à l’enseignement traditionnel sont donc bien réels, bien que pas toujours immédiats. Dans notre situation, l’application EPS Running prend tout son sens sur plusieurs séances, notamment grâce au suivi qu’elle permet.

Ce suivi se formalise au travers d’un espace numérique dédié : PRO-EPS. Les élèves y ont un accès sécurisé qui leur permet de retrouver l’ensemble des résultats qu’ils ont obtenus dans les activités abordées en éducation physique et sportive.

Dans le cas très précis de EPS Running, ils retrouvent des tableaux et des graphiques en relation avec leurs réalisations, et ce, pour chaque test réalisé.

On constate alors que les élèves se rendent mieux compte de leurs aptitudes, ce qui leur permet d’anticiper plus facilement leurs réalisations et ainsi modifier leur pratique pour s’améliorer. Ils comprennent alors les effets de leurs actions ce qui donne un sens à leurs efforts.

Par ailleurs, la communication et les échanges entre élèves sont également enrichis. Chacun aide l’autre à réguler sa course, devenant ainsi partenaire de la performance.

Enfin, la motivation renouvelée qu’apporte le suivi de chaque séance incite les élèves à persister dans l’effort et à se donner davantage de moyens pour atteindre les objectifs qu’ils se fixent.

“Ma plus belle réussite…” (extrait de l’article de Martial Pinkowski sur Ludovia consacré à l’application EPS Running)

“Une séquence difficile où une élève me soutenait avant même d’avoir accompli son travail qu’elle n’y arriverait jamais. Une élève que j’avais eu l’année précédente où nous avions réalisé le même exercice qu’elle avait… réussi. J’ai pu lui en faire la preuve immédiatement (conservation des données) et obtenir sa participation. Autre image d’élèves en difficultés, à qui la personnalisation des contrats et l’adaptation de l’application à des objectifs valorisant la pratique sans autres ambitions, ayant pu s’exprimer et obtenir des résultats jusqu’alors inespérés.”

Pour consulter ou transférer le retour d’expérience au format PDF : 

Pour télécharger notre Livre Blanc

Osons Innover vous est proposé par Madmagz, un site qui permet de créer des journaux scolaires au format web, PDF ou papier.